Kiss de Dieu 5.416 mètres

Pour: Juancho Sanchez (Gustavo Castelao les photos)

Jour 10. Demandez Thorung Muthinak. Ils disent que ceux qui connaissent la montagne, qui, à traverser le passage du Thorung La, doit arriver avant neuf heures. Puis il a déclenché un vent sauvage il n'est donc pas un chemin à travers elle sans mettre des vies humaines en danger. C'est pourquoi la dernière escalade, la finale, commence à trois heures. Yo, sincèrement, merci. Parce que la nuit a été infernale. Nous nous sommes mis au lit vingt-deux heures, et mon partenaire Ro, insensible à mal de l'altitude, puis elle s'est endoJeie. Yo, après avoir écrit le papier, essayez en vain de dormir. Impossible. Je ne peux pas transmettre le désespoir de cette nuit, le troisième est arrivé sans sommeil. Burnout est sublime, et encore froid. Mais quand je me couche, je commence à constater le manque d'air. Je respirations profondes, mais ne rien inscrire. Donc je passe sans sommeil, gisant à demi, les heures avant le début de la montée.

Nous avons souffert, avant, un accident drôle. Nous avons fermé la porte en laissant les clés de chambre et de bagages à l'intérieur. Lorsque nous avons dit aux propriétaires auberge nous ont donné un bol avec un 200 clés et nous ont dit qu'ils ne savent pas ce. Mais Ro a résolu rapidement ... a pris une eureka aléatoire et ..., qui a ouvert la porte.

Un petit déjeuner copieux, quatorze couches de vêtements, Au recto, elle est sombre, et ... la manière. D'en bas on voit la ligne de compagnons de Voyage, comme des fourmis, progresse lentement, las, sur la route.

Je ne peux pas transmettre le désespoir de cette nuit, le troisième est arrivé sans sommeil. Burnout est sublime, et encore froid. Mais quand je me couche, je commence à constater le manque d'air.

Chaque étape, chaque déplacement coûte un effort titanesque. Gustavo, l'un des pompiers, a une horloge qui marque l'apogée, et à chaque instant et ensuite nous dire comment nous, essayons d'encourager. Je me sens fatigué respiration Gustavo, et Alberto, et mon cœur battant. Pet, pum, pet. Je me demande si ils résistent.

Chaque courbe de la route il ya un nouveau coût. Essayez de ne pas penser. Une demi-journée aura une, et quelqu'un me donne une barre protéinée que j'apprécie comme un baiser de Dieu. Nous. Les miens sont heureux, mais ne peut guère parler. Pas d'oxygène. Les premiers rayons de soleil réconfortant. Le froid donne une courte trêve.

A huit heures, enfin, nous sommes arrivés à l'étape Thorung La, 5.416 mètres, plus vous jamais rattraper, Je suis sûr que. Il ya environ quarante personnes, heureux, prendre des photos. Tout au plus nous avons appris sur la route, et étreint. Je n'ai pas la force de sourire. Un léger australien. Les pompiers revivre. Valable pour tous les, ces gars-là. Un autre brésilien a besoin d'un transport dans les bras dernière ligne droite. Elle a des crises et les lèvres bleues. Un groupe de Français, significativement plus élevé, ont été obligés de louer des ânes pour obtenir sur le dos. Ce trek conduit à la limite. Je comprends que vous pouvez faire toute, mais tout ce que vous avez de savoir que vous atteignez la limite de ses forces.

Il ya encore de nombreuses heures de beauté, comme la vallée de Marpha, canons cachés, avec Daulagiri, l' 8.127 mètres, ouvre la voie.

C'est mon ami Ro, vient les autres personnes de mon groupe. Nous prenons les photos que vous voyez ci-dessus, mais ici le froid, et qu'il n'y a pas de neige, est le glacier. Ainsi commença la descente dès. Nous allons vers le bas 1.700 mètres de dénivelé. Les pentes sont encore plus énormes de l'autre côté. Je suis tombé quelques fois. Je n'ai pas l'énergie. Fin, à minuit, neuf heures et 3.000 mètres de dénivelé après, nous Muthinak. J'ai mangé quelque chose et je suis allé au lit. Por fin, trois jours après, Je ne pouvais pas dormir Concil. Ce soir nous allons faire une grande fête pour célébrer. Bière, Népalaise aliments traditionnels, la marijuana, la joie.

Il ya encore six matches à l'automne pour revenir à Pokhara. Il ya encore de nombreuses heures de beauté, comme la vallée de Marpha, canons cachés, avec Daulaghiri, l' 8.127 mètres, ouvre la voie. Et les champs de blé qui se déplace avec le vent comme une peau de velours qui nous donne une danse hypnotique. personnes dépassé mystérieux où il ya un grand nombre de personnes touchées par une maladie héréditaire qui les fait ressembler à extras d'un film de Stephen King. Sont les rivières à gué, et un, Gorepani, à partir de laquelle vous pouvez voir tout le front de la montagne Annapurna.

Je ne sais pas s'il ya quoi que ce soit sur la terre ne peut égaler 16 paysage jour, Forme & Fitness pour le corps et l'âme. Mais bien sûr,, s'il faut faire un concours, Je présente l'assurance trekking Annapurna. J'espère que dans ces jours de compte que vous avez effectué un peu moins de la passion que j'ai vécu. Et après un moment vous amusez. Pour moi, ce fut un plaisir de te dire, comme toujours.

Les recherches menées:

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Meneame
  • Share

Commentaires (3)

  • ricardo

    |

    Point culminant sensationnel pour une chronique sensationnel et très détaillée de l'Annapurna trekking. Félicitations vérité! J'espère qu'un jour je le porte dans mon sac à dos pour suivre vos traces dans les bien-aimés du Népal..

    Réponse

  • Xavier

    |

    Voici un compte rendu de trekking qui est un conseil, Carte, souffle. Qu'est-ce que vous avez dit dans VaP. A été passionnant, la même passion que j'ai suivi votre promotion. Merci Juanchito et grâce au groupe, surtout Ro, aussi.

    Réponse

  • Juancho

    |

    Comment bien dépensé alors, et à quel point j'ai été souvenais maintenant. Un plaisir, , Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, écrire pour quiconque à travers VaP.. Pensez Y dans les Vais si facilement se débarrasser de mes histoires, quelque chose si je ocurrirá para volver. Alors que, J'apprécie vos histoires, comme la dernière de Lhassa et Malaespina. Javier, Je vous promets, si elle n'est pas aller, Je commande que les gouttes de dragon, et vous verrez désormais votre go-kart pistes dans il y aura qui vous a battu… 😉 Un abrazo, Les amis.

    Réponse

Ecrire un commentaire

Derniers tweets